Book review: L’oiseau de Colette par Isabelle Arsenault

Book Reviews

(In English over here!)

Cette semaine je vous partage un second livre par Isabelle Arsenault. Je vous avais déjà écrit sur Jane, le renard et moi que j’adore tout simplement. Cette fois-ci, je vous propose un livre pour un publique plus jeune: L’oiseau de Colette.

Pour commencer, ce livre fait partie d’une série de petits livres qui se passent tous dans le même quartier. Et ce qui est sympa, c’est que j’ai habité et travaillé dans ce quartier de Montréal. Il est amusant de voir une histoire se dérouler dans une ruelle que j’ai parcouru. Chaque livre de la série s’articule autour d’un enfant et de ses amis et voisins. Dans celui qui nous intéresse, on rencontre Colette qui vient d’aménager dans le quartier et qui part dans une course un peu folle de voisin de ruelle en voisin de ruelle à la recherche de sa perruche perdue.

Ce qui est agréable avec cette histoire ce que de page en page, on rencontre un par un les enfants de la ruelle qui se mettent tous à la recherche de l’oiseau de Colette. En fait, en lisant ce livre, j’avais un peu l’impression d’être dans une chanson à répondre. Au fur et à mesure que l’histoire se déroule, on découvre les talents d’oratrice de Colette et la personnalité de ses nouveaux amis. Pleine d’imagination et d’un désir d’aventure, Colette est vraiment attachante et on a l’impression de nous aussi faire partie de cette bande d’enfants presque sauvages lâchés dans leur ruelle.

Mais vous vous en doutez sans doute, ce n’est pas l’histoire qui m’a attirée vers ce livre, mais bien les illustrations. Le style d’Isabelle Arsenault est encore une fois bien reconnaissable et si agréable! Tout comme dans Jane, les illustrations sont majoritairement en noir et blanc avec une touche de couleur: ici surtout du jaune. L’effet crayon de papier créé également une atmosphère décontractée. Chacun des enfants de l’histoire est unique et leur personnalité se reflète dans chacun de leur jardin.

Cependant ce qui est vraiment génial avec les livres d’Isabelle Arsenault, c’est qu’on oublie qu’on est en train de lire un livre pour être entièrement absorbés dans son univers. La richesse des détails, les personnages attachants et comiques, l’histoire loufoque contribuent tous de façon harmonieuse à cet effet.

Finalement, ce livre est parfait pour tous les enfants qui pourront s’amuser à s’imaginer dans la bande de Colette, mais aussi pour tous ceux qui ont besoin d’une après-midi tranquille à chercher un drôle d’oiseau en compagnie de nouveaux amis. J’aime beaucoup le concept de ces livres: chaque livre est d’une couleur différente ce qui les rends collectionables!

L’oiseau de Colette par Isabelle Arsenault, La Pastèque

Colette’s Lost Pet, Penguin Random House


 

Book review: Colette’s Lost Pet by Isabelle Arsenault

This week I share with you a second book by Isabelle Arsenault. I had already written to you about Jane, the fox and me which I simply adore. This time, I bring you a book for a younger audience: L’oiseau de Colette.

To begin with, this book is part of a series of small books all set in the same neighborhood. And the cool thing is that I used to live and work in that neighborhood in Montreal. It’s fun to see a story set in an alley I’ve walked down. Each book in the series revolves around a child and their friends and neighbors. In the one we are interested in, we meet Colette who has just moved into the neighborhood and who goes on a bit of a wild goose chase from alley to alley in search of her lost parakeet.

What’s nice about this story is that from page to page, we meet the children in the alley, who all end up looking for Colette’s bird. In fact, while reading this book, I felt a bit like I was in a song. As the story unfolds, we learn about Colette’s storytelling skills and the personalities of her new friends. Full of imagination and a desire for adventure, Colette is really endearing and we feel like we too are part of this band of (almost) wild children let loose in their alley.

But as you can probably imagine, it’s not the story that drew me to this book, but the illustrations. Isabelle Arsenault’s style is once again very recognizable and so pleasant! As in Jane, the illustrations are mostly in black and white with a touch of color: here mostly yellow. The pencil effect also creates a relaxed atmosphere. Each of the children in the story is unique and their personality is reflected in each of their gardens.

But what’s really great about Isabelle Arsenault’s books is that you forget you’re reading a book and become completely absorbed in her world. The richness of the details, the endearing and comical characters, and the goofy story all contribute harmoniously to this effect.

Finally, this book is perfect for all children who will have fun imagining themselves in Colette’s gang, but also for all those who need a quiet afternoon to look for a funny bird with new friends. I love the concept of these books: each book is a different color which makes them collectible!

L’oiseau de Colette par Isabelle Arsenault, La Pastèque

Colette’s Lost Pet, Penguin Random House

Book review: Cozy Days, The Art of Iraville, by Ira Sluyterman van Langeweyde

Book Reviews

(En Français ici!)

I am very excited to share this week’s book with you: Cozy Days, The Art of Iraville, by Ira Sluyterman van Langeweyde. Iraville is an illustrator from Germany. Her book Cozy Days is the perfect invitation to grab a warm beverage and cuddle up to flip through her beautiful work.

First of all, this is a great book for that fancy coffee table you keep in your fancy apartment (remember it now?). The format is great and the book design work is of really high quality. It’s a real treat to flip through the many, many pages. Yes, this is a big book. After all, it is an overview of the artist’s full body of work. It’s so nice having a book like this. It almost acts as a reference book for Iraville’s work. One thing that is really striking in this artist’s work to me is her colour palette: warm browns and yellows are featured in almost all her pictures and create a nostalgic atmosphere.

It’s also very inspiring to see the many different watercolour techniques Iraville uses to create landscapes, scenery, and characters. It’s nice to see how she uses watercolours to create different effects and render various moods and feelings. I’m always really impressed by her landscapes and how she manages to create stories through each of her illustrations. Her cityscapes are also very fun: the way she plays with perspective is magic. But, I have to say that I particularly love her characters. They are always so dynamic and full of personality. They also have her signature pointy eyes and are always recognizable as hers. The way she incorporates patterns with her characters’ clothes is also very clever and makes them even more interesting.

I also really enjoyed that this book not only presents her work but also how Iraville works. In one part of the book, she explains how she makes her own watercolour paints by using pigments. It’s very interesting and made me want to learn to do that too! I have yet to try, but I know that if I do, I’ll be sure to come back to this book for some tips! Iraville also shares different tips on how she creates some interesting negative space framing or how she prepares her watercolour paper before painting. All in all, I was not only inspired by her work, but also learned a lot with this book!

Through the book, Iraville also shares how she came to be an illustrator. It’s always very interesting to see how different artists came to their work. She shares her struggles and victories very candidly, which makes this book a great companion for lonely days.

Finally, this book is perfect for anyone interested in watercolours and modern illustration. Iraville shares so much of her work, experience and story. This is a book you’ll want to keep around and flip through on days when you feel uninspired. Each page is filled to the brim with lovely pictures, and it is sure to inspire you to start doodling, drawing or painting!

Cozy Days, The Art of Iraville, by Ira Sluyterman van Langeweyde, 3D Total Publishing


Book review: Cozy Days, The Art of Iraville, de Ira Sluyterman van Langeweyde

Je suis très contente de partager le livre de cette semaine avec vous : Cozy Days, The Art of Iraville, par Ira Sluyterman van Langeweyde. Iraville est une illustratrice allemande. Son livre Cozy Days est l’invitation parfaite à prendre une boisson chaude et à se détendre pour feuilleter son magnifique ouvrage.

Tout d’abord, c’est un excellent livre pour la table basse chic que vous gardez dans votre appartement chic (vous vous en souvenez?). Le format est génial et le travail de conception du livre est de très grande qualité. C’est un vrai plaisir de feuilleter les nombreuses pages. Oui, c’est un gros livre. Après tout, c’est un aperçu de l’ensemble du travail de l’artiste. C’est tellement agréable d’avoir un livre comme celui-ci. Il fait presque office de livre de référence pour l’œuvre d’Iraville. Une chose qui me frappe vraiment dans le travail de cette artiste, c’est sa palette de couleurs : des bruns et des jaunes chauds sont présents dans presque toutes ses illustrations et créent une atmosphère nostalgique.

Il est également très inspirant de voir les nombreuses techniques d’aquarelle qu’Iraville utilise pour créer des paysages, des panoramas et des personnages. C’est agréable de voir comment elle utilise l’aquarelle pour créer différents effets et rendre diverses atmosphères et sentiments. Je suis toujours très impressionnée par ses paysages et par la façon dont elle parvient à créer des histoires à travers chacune de ses illustrations. Ses paysages urbains sont également très amusants : la façon dont elle joue avec la perspective est magique. Mais je dois dire que j’aime particulièrement ses personnages. Ils sont toujours si dynamiques et pleins de personnalité. Ils ont aussi ses yeux pointus caractéristiques et sont toujours reconnaissables comme étant les siens. La façon dont elle intègre des motifs aux vêtements de ses personnages est également très habile et les rend encore plus intéressants.

J’ai aussi beaucoup apprécié que ce livre présente non seulement son travail mais aussi la façon dont Iraville travaille. Dans une des sections du livre, elle explique comment elle fait ses propres peintures en utilisant des pigments. C’est très intéressant et cela m’a donné envie d’apprendre à le faire aussi ! Je n’ai pas encore essayé, mais je sais que si je le fais, je ne manquerai pas de revenir dans ce livre pour obtenir des conseils ! Iraville partage également différents conseils sur la façon dont elle crée des cadrages avec des espaces négatifs intéressants ou sur la façon dont elle prépare son papier pour aquarelle avant de peindre. Dans l’ensemble, je n’ai pas seulement été inspirée par son travail, mais j’ai aussi beaucoup appris avec ce livre !

Dans ce livre, Iraville raconte également comment elle est devenue illustratrice. Il est toujours très intéressant de voir comment différents artistes en sont venus à leur travail. Elle partage ses difficultés et ses victoires avec beaucoup de franchise, ce qui fait de ce livre un excellent compagnon pour les jours de solitude.

Enfin, ce livre est parfait pour tous ceux qui s’intéressent à l’aquarelle et à l’illustration moderne. Iraville partage une grande partie de son travail, de son expérience et de son histoire. C’est un livre que vous voudrez garder à portée et feuilleter les jours où vous ne vous sentez pas inspiré. Chaque page est remplie à ras bord de belles images, et ce livre vous donnera certainement envie de commencer à griffonner, à dessiner ou à peindre !

Cozy Days, The Art of Iraville, de Ira Sluyterman van Langeweyde, 3D Total Publishing