Book review: Louis parmis les spectres par Fanny Britt et Isabelle Arsenault

Book Reviews

(In English over here!)

Et oui! Isabelle Arsenault et Fanny Britt ont encore frappé! Après Jane, le renard et moi et L’oiseau de Colette, je partage Louis parmis les spectres avec vous cette semaine. Sorti quelques années après Jane, Louis est un autre roman graphique rempli de sensibilité.

On suit Louis qui navigue les eaux plus ou moins tranquilles de l’adolescence, d’un père alcoolique et d’une famille à bout de souffle. Oui, je vous le concède, les effets de l’alcoolisme sur la famille est un thème assez lourd et malheureusement souvent bien triste. C’est avec beaucoup de sensibilité et avec une bonne cuillère à soupe d’humour et de douceur que Fanny Britt nous partage cette histoire. J’ai beaucoup aimé qu’encore une fois un animal, cette fois-ci un raton-laveur, se présentent aux personnages. Le petit frère de Louis, Truffe, apporte également un peu de légèreté au récit. Finalement, la grande Billie nous intrigue par son indépendance et son courage, un autre thème important du livre.

Mais vous vous en doutez probablement, c’est les illustrations et le style unique et facilement reconnaissable de l’illustratrice Montréalaise Isabelle Arsenault qui m’ont fait adopter ce livre. Elle a réussi encore une fois à créer un univers enveloppant au crayon graphite. Les couleurs sont presque effacées, mais leur utilisation limitée ajoute un côté très “atmosphérique” au dessin. Le mélange de planches plus BD et de plans paysages donne au livre un effet très cinématographique qui emporte le lecteur directement dans l’histoire.

Encore une fois, le dessin alterne entre éléments plutôt simplifiés et d’autres remplis de détails et de précision. Le langage corporel des personnages est tellement naturel et on reconnaît facilement des postures, attitudes et émotions de la vraie vie. C’est un réel plaisir de regarder chaque page et de se laisser emporter dans cette tranche de vie de Louis. Le narrateur masculin est également une perspective intéressante et Louis devient rapidement très attachant. Lorsqu’on fini le livre, on ne peut que se demander quel genre d’adulte il sera!

Pour finir, je vous conseille vivement ce livre. Jane reste mon coup de cœur, mais ce Louis saura séduire les lecteurs adolescents et grands sans difficulté. Cependant, par l’histoire honnête, touchante et sensible d’une famille qui cherche son équilibre, ce livre transportera facilement les lecteurs de tout âge.

Louis parmis les spectres, par Fanny Britt et illustré par Isabelle Arsenault, La Pastèque

Louis Undercover, Groundwood Books


 

Book review: Louis Undercover by Fanny Britt and Isabelle Arsenault

Yes, Isabelle Arsenault and Fanny Britt have struck again! After Jane, the fox and me and Colette’s bird, I share Louis Undercover with you this week. Released a few years after Jane, Louis is another graphic novel filled with sensitivity.

We follow Louis as he navigates the more or less calm waters of adolescence, an alcoholic father and a family on its last legs. Yes, I admit it, the effects of alcoholism on one’ s family is a rather heavy and unfortunately often very sad theme. It is with a lot of sensitivity and with a good spoonful of humor and sweetness that Fanny Britt shares this story with us. I really liked that once again an animal, this time a raccoon, introduces itself to the characters. Louis’ little brother, Truffle, also brings a little lightness to the story. Finally, the tall Billie intrigues us with her independence and courage, another important theme of the book.

But as you can probably imagine, it is the illustrations and the unique and easily recognizable style of Montreal illustrator Isabelle Arsenault that made me adopt this book. She has succeeded once again in creating an enveloping universe with graphite pencil. The colors are almost faded, but their limited use adds a very “atmospheric” side to the drawing. The mix of more comic book-like drawings and landscape shots gives the book a very cinematic effect that carries the reader directly into the story.

Once again, the drawing alternates between rather simplified elements and others filled with details and precision. The body language of the characters is so natural and one can easily recognize real life postures, attitudes and emotions. It’s a true pleasure to look at each page and to be carried away in this slice of Louis’ life. The male narrator is also an interesting perspective and Louis quickly becomes very likeable. When you finish the book, you can’t help but wonder what kind of adult he will be!

Overall, I highly recommend this book. Jane remains my personal favorite, but this Louis will appeal to teen and adult readers alike without difficulty. Moreover, through the honest, touching and sensitive story of a family seeking balance, this book will easily transport readers of all ages.

Louis parmis les spectres, par Fanny Britt et illustré par Isabelle Arsenault, La Pastèque

Louis Undercover, Groundwood Books

Book review: L’oiseau de Colette par Isabelle Arsenault

Book Reviews

(In English over here!)

Cette semaine je vous partage un second livre par Isabelle Arsenault. Je vous avais déjà écrit sur Jane, le renard et moi que j’adore tout simplement. Cette fois-ci, je vous propose un livre pour un publique plus jeune: L’oiseau de Colette.

Pour commencer, ce livre fait partie d’une série de petits livres qui se passent tous dans le même quartier. Et ce qui est sympa, c’est que j’ai habité et travaillé dans ce quartier de Montréal. Il est amusant de voir une histoire se dérouler dans une ruelle que j’ai parcouru. Chaque livre de la série s’articule autour d’un enfant et de ses amis et voisins. Dans celui qui nous intéresse, on rencontre Colette qui vient d’aménager dans le quartier et qui part dans une course un peu folle de voisin de ruelle en voisin de ruelle à la recherche de sa perruche perdue.

Ce qui est agréable avec cette histoire ce que de page en page, on rencontre un par un les enfants de la ruelle qui se mettent tous à la recherche de l’oiseau de Colette. En fait, en lisant ce livre, j’avais un peu l’impression d’être dans une chanson à répondre. Au fur et à mesure que l’histoire se déroule, on découvre les talents d’oratrice de Colette et la personnalité de ses nouveaux amis. Pleine d’imagination et d’un désir d’aventure, Colette est vraiment attachante et on a l’impression de nous aussi faire partie de cette bande d’enfants presque sauvages lâchés dans leur ruelle.

Mais vous vous en doutez sans doute, ce n’est pas l’histoire qui m’a attirée vers ce livre, mais bien les illustrations. Le style d’Isabelle Arsenault est encore une fois bien reconnaissable et si agréable! Tout comme dans Jane, les illustrations sont majoritairement en noir et blanc avec une touche de couleur: ici surtout du jaune. L’effet crayon de papier créé également une atmosphère décontractée. Chacun des enfants de l’histoire est unique et leur personnalité se reflète dans chacun de leur jardin.

Cependant ce qui est vraiment génial avec les livres d’Isabelle Arsenault, c’est qu’on oublie qu’on est en train de lire un livre pour être entièrement absorbés dans son univers. La richesse des détails, les personnages attachants et comiques, l’histoire loufoque contribuent tous de façon harmonieuse à cet effet.

Finalement, ce livre est parfait pour tous les enfants qui pourront s’amuser à s’imaginer dans la bande de Colette, mais aussi pour tous ceux qui ont besoin d’une après-midi tranquille à chercher un drôle d’oiseau en compagnie de nouveaux amis. J’aime beaucoup le concept de ces livres: chaque livre est d’une couleur différente ce qui les rends collectionables!

L’oiseau de Colette par Isabelle Arsenault, La Pastèque

Colette’s Lost Pet, Penguin Random House


 

Book review: Colette’s Lost Pet by Isabelle Arsenault

This week I share with you a second book by Isabelle Arsenault. I had already written to you about Jane, the fox and me which I simply adore. This time, I bring you a book for a younger audience: L’oiseau de Colette.

To begin with, this book is part of a series of small books all set in the same neighborhood. And the cool thing is that I used to live and work in that neighborhood in Montreal. It’s fun to see a story set in an alley I’ve walked down. Each book in the series revolves around a child and their friends and neighbors. In the one we are interested in, we meet Colette who has just moved into the neighborhood and who goes on a bit of a wild goose chase from alley to alley in search of her lost parakeet.

What’s nice about this story is that from page to page, we meet the children in the alley, who all end up looking for Colette’s bird. In fact, while reading this book, I felt a bit like I was in a song. As the story unfolds, we learn about Colette’s storytelling skills and the personalities of her new friends. Full of imagination and a desire for adventure, Colette is really endearing and we feel like we too are part of this band of (almost) wild children let loose in their alley.

But as you can probably imagine, it’s not the story that drew me to this book, but the illustrations. Isabelle Arsenault’s style is once again very recognizable and so pleasant! As in Jane, the illustrations are mostly in black and white with a touch of color: here mostly yellow. The pencil effect also creates a relaxed atmosphere. Each of the children in the story is unique and their personality is reflected in each of their gardens.

But what’s really great about Isabelle Arsenault’s books is that you forget you’re reading a book and become completely absorbed in her world. The richness of the details, the endearing and comical characters, and the goofy story all contribute harmoniously to this effect.

Finally, this book is perfect for all children who will have fun imagining themselves in Colette’s gang, but also for all those who need a quiet afternoon to look for a funny bird with new friends. I love the concept of these books: each book is a different color which makes them collectible!

L’oiseau de Colette par Isabelle Arsenault, La Pastèque

Colette’s Lost Pet, Penguin Random House