Book review: Louis parmis les spectres par Fanny Britt et Isabelle Arsenault

Book Reviews

(In English over here!)

Et oui! Isabelle Arsenault et Fanny Britt ont encore frappé! Après Jane, le renard et moi et L’oiseau de Colette, je partage Louis parmis les spectres avec vous cette semaine. Sorti quelques années après Jane, Louis est un autre roman graphique rempli de sensibilité.

On suit Louis qui navigue les eaux plus ou moins tranquilles de l’adolescence, d’un père alcoolique et d’une famille à bout de souffle. Oui, je vous le concède, les effets de l’alcoolisme sur la famille est un thème assez lourd et malheureusement souvent bien triste. C’est avec beaucoup de sensibilité et avec une bonne cuillère à soupe d’humour et de douceur que Fanny Britt nous partage cette histoire. J’ai beaucoup aimé qu’encore une fois un animal, cette fois-ci un raton-laveur, se présentent aux personnages. Le petit frère de Louis, Truffe, apporte également un peu de légèreté au récit. Finalement, la grande Billie nous intrigue par son indépendance et son courage, un autre thème important du livre.

Mais vous vous en doutez probablement, c’est les illustrations et le style unique et facilement reconnaissable de l’illustratrice Montréalaise Isabelle Arsenault qui m’ont fait adopter ce livre. Elle a réussi encore une fois à créer un univers enveloppant au crayon graphite. Les couleurs sont presque effacées, mais leur utilisation limitée ajoute un côté très “atmosphérique” au dessin. Le mélange de planches plus BD et de plans paysages donne au livre un effet très cinématographique qui emporte le lecteur directement dans l’histoire.

Encore une fois, le dessin alterne entre éléments plutôt simplifiés et d’autres remplis de détails et de précision. Le langage corporel des personnages est tellement naturel et on reconnaît facilement des postures, attitudes et émotions de la vraie vie. C’est un réel plaisir de regarder chaque page et de se laisser emporter dans cette tranche de vie de Louis. Le narrateur masculin est également une perspective intéressante et Louis devient rapidement très attachant. Lorsqu’on fini le livre, on ne peut que se demander quel genre d’adulte il sera!

Pour finir, je vous conseille vivement ce livre. Jane reste mon coup de cœur, mais ce Louis saura séduire les lecteurs adolescents et grands sans difficulté. Cependant, par l’histoire honnête, touchante et sensible d’une famille qui cherche son équilibre, ce livre transportera facilement les lecteurs de tout âge.

Louis parmis les spectres, par Fanny Britt et illustré par Isabelle Arsenault, La Pastèque

Louis Undercover, Groundwood Books


 

Book review: Louis Undercover by Fanny Britt and Isabelle Arsenault

Yes, Isabelle Arsenault and Fanny Britt have struck again! After Jane, the fox and me and Colette’s bird, I share Louis Undercover with you this week. Released a few years after Jane, Louis is another graphic novel filled with sensitivity.

We follow Louis as he navigates the more or less calm waters of adolescence, an alcoholic father and a family on its last legs. Yes, I admit it, the effects of alcoholism on one’ s family is a rather heavy and unfortunately often very sad theme. It is with a lot of sensitivity and with a good spoonful of humor and sweetness that Fanny Britt shares this story with us. I really liked that once again an animal, this time a raccoon, introduces itself to the characters. Louis’ little brother, Truffle, also brings a little lightness to the story. Finally, the tall Billie intrigues us with her independence and courage, another important theme of the book.

But as you can probably imagine, it is the illustrations and the unique and easily recognizable style of Montreal illustrator Isabelle Arsenault that made me adopt this book. She has succeeded once again in creating an enveloping universe with graphite pencil. The colors are almost faded, but their limited use adds a very “atmospheric” side to the drawing. The mix of more comic book-like drawings and landscape shots gives the book a very cinematic effect that carries the reader directly into the story.

Once again, the drawing alternates between rather simplified elements and others filled with details and precision. The body language of the characters is so natural and one can easily recognize real life postures, attitudes and emotions. It’s a true pleasure to look at each page and to be carried away in this slice of Louis’ life. The male narrator is also an interesting perspective and Louis quickly becomes very likeable. When you finish the book, you can’t help but wonder what kind of adult he will be!

Overall, I highly recommend this book. Jane remains my personal favorite, but this Louis will appeal to teen and adult readers alike without difficulty. Moreover, through the honest, touching and sensitive story of a family seeking balance, this book will easily transport readers of all ages.

Louis parmis les spectres, par Fanny Britt et illustré par Isabelle Arsenault, La Pastèque

Louis Undercover, Groundwood Books

Book review: Jane, le renard et moi, par Isabelle Arsenault et Fanny Britt

Book Reviews

(In English here!)

Cette semaine je vous partage un autre de mes livres favoris: Jane, le renard et moi, écrit par Fanny Britt et illustré par Isabelle Arsenault. Il s’agit d’une découverte qui date de l’année dernière pour moi et que j’ai lue et relue, encore et encore.

Par où commencer? Dans cette bande dessinée, ou plutôt roman graphique, on suit une jeune adolescente qui navigue avec plus ou moins d’aise les amies, l’école, l’intimidation, la solitude et le fait de grandir. Hélène est touchante, et on se reconnait facilement dans ses relations avec les autres. L’histoire est magnifiquement bien écrit: on évite les cliché, mais on ressent les émotions poignante de la jeune Hélène avec beaucoup de sensibilité.

Ce qui est fascinant avec ce livre c’est la parfait aliance du dessin et de l’histoire. À de nombreuses reprises, les illustrations expriment avec clarté les émotions d’Hélène sans avoir recourt au texte. Le dessin donne l’impression d’avoir été fait au crayon à papier et le style brut reflète très bien l’état vulnérable du personnage principal.

Mais ce n’est pas parce que le gros des images est en noir et blanc que l’on manque de détail. Le style est précis et on reconnait facilement des endroits, des situations et des objets de la vie de tous les jours ce qui rend l’histoire encore plus touchante puisqu’on peut facilement s’y identifier. Plusieurs thèmes sont abordés ainsi sans necessairement y faire directement allusion: la maternité, la vie de famille, l’image corporelle, l’amitié, l’empathie, et bien d’autre.

En fait, les seuls moments ou un peu de couleur fait irruption c’est lorsque Hélène imagine des scenes du roman qu’elle est en train de lire: Jane Eyre. Ces scènes imaginées ajoutent beaucoup d’humour et forment un univers parallèle à celui de Hélène.

Finalement, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi ce livre à reçu de nombreuses récompenses et à été traduit dans 8 langues. L’histoire est touchante et invite le lecteur à se replonger dans sa propre enfance, le dessin est évocateur et riche, et la combinaison des deux crée un livre poignant auquel on repense souvent. Ce livre plaira aux adolescents comme aux lecteurs plus expérimentés. Un must!

Jane, le renard et moi, par Fanny Britt et Isabelle Arsenault, La Pastèque

Aussi disponible en anglais : Jane, the Fox and I, Groundwood Books


Book review: Jane, the Fox and me, by Isabelle Arsenault and Fanny Britt

This week I am sharing another of my favorite books: Jane, the Fox and Me, written by Fanny Britt and illustrated by Isabelle Arsenault. It is a discovery I made last year and which I have read and reread over and over again.

Where to start? In this comic book, or rather graphic novel, we follow a young teenage girl who navigates with varying degrees of ease through friends, school, bullying, loneliness and growing up. Hélène is touching, and you can easily recognize yourself in her relationships with others. The story is beautifully written: we avoid clichés, but we feel the poignant emotions of young Hélène with great sensibility.

What is fascinating about this book is the perfect combination of drawing and story. On many occasions, the illustrations clearly express Hélène’s emotions without resorting to text. The drawing gives the impression of having been done in pencil and the raw style reflects very well the vulnerable state of the main character.

But just because the bulk of the images are in black and white doesn’t mean there is a lack of detail. The style is precise and you can easily recognize places, situations and objects from everyday life, which makes the story even more touching and relatable. Several themes are approached in this way without necessarily alluding to them directly: motherhood, family life, body image, friendship, empathy, and many others.

In fact, the only time when a little color pops up is when Hélène imagines scenes from the novel she is reading: Jane Eyre. These imagined scenes add a lot of humor and form a parallel universe to Hélène’s one.

Finally, it is not difficult to understand why this book has received numerous awards and has been translated into 8 languages. The story is touching and invites the reader to go back to his own childhood, the drawing is evocative and rich, and the combination of the two creates a poignant book that is often recalled. This book will appeal to teenagers as well as more experienced readers. A must read!

Jane, le renard et moi, par Fanny Britt et Isabelle Arsenault, La Pastèque

Available in English : Jane, the Fox and I, Groundwood Books