Book review: Constantly, by Gg

Book Reviews

(Par ici en français!!)

This week I’m featuring Canadian illustrator Gg‘s latest book, Constantly. This book was recommended to me by the newspaper, and it was a great experience. I love discovering Canadian artists and small publishing houses like Koyama Press.

This book is so poetic, calm and soothing. First, the color palette used is incredibly soft with pale pastel tones. It gives the book a very “design” and modern look. The drawing style builds on this with very precise lines and beautiful compositions. The main character is always graceful, and every movement is elegant. It’s such a pleasure to go through each page! I especially liked how little text there is, putting all the attention on the drawings which have so much to say.

In this book, Gg explores the weight of anxiety on everyday life. I found this book to be a perfect portrayal of how anxiety can really make everything haunted, numb, and heavy. Gg managed to capture a very complex topic in such a simple and effective way. It is so impressive! In very few words, letting the illustrations speak for themselves, this book immerses the reader in the daily life of a young woman. It was fascinating.

Overall, I cannot recommend this book enough! It is sweet and beautiful, yet very strong and impactful. The drawings are beautiful and full of grace and ease, while the subject matter touches everyone and is very easy to relate to. Plus, the pastel color palette makes for a very soothing read. I really hope to see more of Gg’s work in the future and I hope you’ll seek out her books as well!

Constantly, Gg, Koyama Press


 

Book review: Constantly, par Gg

(Au moment de l’écriture de ce billet, ce livre n’est pas encore traduit en français malheureusement. Cependant, de la même illustratrice, Je ne suis pas là vient d’être traduit!)

Cette semaine, je vous présente le dernier livre de l’illustratrice canadienne Gg, Constantly. Ce livre m’a été recommandé par le journal, et ce fut une expérience formidable. J’adore découvrir les artistes canadiens et les petites maisons d’édition comme Koyama Press.

Ce livre est tellement poétique, calme et apaisant. D’abord, la palette de couleurs utilisée est incroyablement douce, dans des tons pastels pâles. Elle donne au livre un aspect très “design” et moderne. Le style de dessin s’appuie sur cela avec des lignes très précises et de belles compositions. Le personnage principal est toujours gracieuse, et chaque mouvement est élégant. C’est un tel plaisir de parcourir chaque page ! J’ai particulièrement apprécié le peu de texte, qui met toute l’attention sur les dessins, qui ont tant à dire.

Dans ce livre, Gg explore le poids de l’anxiété sur la vie de tous les jours. J’ai trouvé que ce livre capturait parfaitement la façon dont l’anxiété peut vraiment tout rendre hanté, engourdi et lourd. Gg a réussi à capturer un sujet très complexe d’une manière si simple et si efficace. C’est tellement impressionnant ! En très peu de mots, en laissant les illustrations parler d’elles-mêmes, ce livre plonge le lecteur dans le quotidien d’une jeune femme. C’était fascinant.

Globalement, je ne saurais trop recommander ce livre ! Il est doux et beau, mais très fort et percutant. Les dessins sont magnifiques et pleins de grâce et de simplicité, tandis que le sujet touche tout le monde et est très facile à comprendre. De plus, la palette de couleurs pastel rend la lecture très apaisante. J’espère vraiment voir d’autres œuvres de Gg à l’avenir et j’espère que vous rechercherez également ses livres !

Constantly, Gg, Koyama Press

Book review: Jane, le renard et moi, par Isabelle Arsenault et Fanny Britt

Book Reviews

(In English here!)

Cette semaine je vous partage un autre de mes livres favoris: Jane, le renard et moi, écrit par Fanny Britt et illustré par Isabelle Arsenault. Il s’agit d’une découverte qui date de l’année dernière pour moi et que j’ai lue et relue, encore et encore.

Par où commencer? Dans cette bande dessinée, ou plutôt roman graphique, on suit une jeune adolescente qui navigue avec plus ou moins d’aise les amies, l’école, l’intimidation, la solitude et le fait de grandir. Hélène est touchante, et on se reconnait facilement dans ses relations avec les autres. L’histoire est magnifiquement bien écrit: on évite les cliché, mais on ressent les émotions poignante de la jeune Hélène avec beaucoup de sensibilité.

Ce qui est fascinant avec ce livre c’est la parfait aliance du dessin et de l’histoire. À de nombreuses reprises, les illustrations expriment avec clarté les émotions d’Hélène sans avoir recourt au texte. Le dessin donne l’impression d’avoir été fait au crayon à papier et le style brut reflète très bien l’état vulnérable du personnage principal.

Mais ce n’est pas parce que le gros des images est en noir et blanc que l’on manque de détail. Le style est précis et on reconnait facilement des endroits, des situations et des objets de la vie de tous les jours ce qui rend l’histoire encore plus touchante puisqu’on peut facilement s’y identifier. Plusieurs thèmes sont abordés ainsi sans necessairement y faire directement allusion: la maternité, la vie de famille, l’image corporelle, l’amitié, l’empathie, et bien d’autre.

En fait, les seuls moments ou un peu de couleur fait irruption c’est lorsque Hélène imagine des scenes du roman qu’elle est en train de lire: Jane Eyre. Ces scènes imaginées ajoutent beaucoup d’humour et forment un univers parallèle à celui de Hélène.

Finalement, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi ce livre à reçu de nombreuses récompenses et à été traduit dans 8 langues. L’histoire est touchante et invite le lecteur à se replonger dans sa propre enfance, le dessin est évocateur et riche, et la combinaison des deux crée un livre poignant auquel on repense souvent. Ce livre plaira aux adolescents comme aux lecteurs plus expérimentés. Un must!

Jane, le renard et moi, par Fanny Britt et Isabelle Arsenault, La Pastèque

Aussi disponible en anglais : Jane, the Fox and I, Groundwood Books


Book review: Jane, the Fox and me, by Isabelle Arsenault and Fanny Britt

This week I am sharing another of my favorite books: Jane, the Fox and Me, written by Fanny Britt and illustrated by Isabelle Arsenault. It is a discovery I made last year and which I have read and reread over and over again.

Where to start? In this comic book, or rather graphic novel, we follow a young teenage girl who navigates with varying degrees of ease through friends, school, bullying, loneliness and growing up. Hélène is touching, and you can easily recognize yourself in her relationships with others. The story is beautifully written: we avoid clichés, but we feel the poignant emotions of young Hélène with great sensibility.

What is fascinating about this book is the perfect combination of drawing and story. On many occasions, the illustrations clearly express Hélène’s emotions without resorting to text. The drawing gives the impression of having been done in pencil and the raw style reflects very well the vulnerable state of the main character.

But just because the bulk of the images are in black and white doesn’t mean there is a lack of detail. The style is precise and you can easily recognize places, situations and objects from everyday life, which makes the story even more touching and relatable. Several themes are approached in this way without necessarily alluding to them directly: motherhood, family life, body image, friendship, empathy, and many others.

In fact, the only time when a little color pops up is when Hélène imagines scenes from the novel she is reading: Jane Eyre. These imagined scenes add a lot of humor and form a parallel universe to Hélène’s one.

Finally, it is not difficult to understand why this book has received numerous awards and has been translated into 8 languages. The story is touching and invites the reader to go back to his own childhood, the drawing is evocative and rich, and the combination of the two creates a poignant book that is often recalled. This book will appeal to teenagers as well as more experienced readers. A must read!

Jane, le renard et moi, par Fanny Britt et Isabelle Arsenault, La Pastèque

Available in English : Jane, the Fox and I, Groundwood Books

Book review: Make Ink, by Jason Logan

Book Reviews

(En Français ici)

This week, I’m not sharing an illustrated book. I go upstream in the creative process, and bring you on a journey in ink making with the fascinating book Make Ink by Jason Logan from the Toronto Ink Company. Every time I buy a bottle of ink or a tube of paint, I wonder at how they are made, but I also ask myself if it’s not something I could do myself. I’m a big fan of DIYing my way through the house and already make my own deodorant, surface cleaner and vinegar, so why not my own inks?

Now, the world of inks and pigments is quite gigantic and varied. What brought me to this book, however, is that it is based around the idea of foraging for ingredients and was made in the Toronto area. I’m always looking bringin plants, leaves, rocks and other natural items from my walks, so I thought ink making might turn this weird obsession into something more elaborate.

I was so excited to receive the book, and I was not disappointed! The book itself is beautiful and feels like one of those fancy books you’d leave on your fancy coffee table in your fancy apartment in a fancy city. But, it’s also very happy living in my art bookshelf! Each picture featured in the book is aesthetically pleasing and contributes to creating an atmosphere of colourful minimalism. I really liked seeing behind the scenes images of the author working on ink mixes. It made me want to transform my kitchen into an ink laboratory. The book also gives detailed information on how the author actually forages and work, and where to find interesting ingredients.

The second part of the book features many different recipes that are organized by colour. Each spread features sample licks of colours made with the presented recipes. Each colour has different steps and add-ons which really make this book feel like a magical grimoire. The variety of tones that can be made is also very impressive.

Finally, the last part of the book presents different images that were created using the inks that are mentioned in the book. It’s a fun way to end the book and makes me want to go paint and create. I love how almost everything in this section if fun and loose. It really removes the pressure of perfection and pushes forward the simple pleasure of creating, experimenting and having fun.

Overall, I think anyone who is vaguely interested in art or DIY projects will enjoy this book. Of course, this would make the perfect gift for anyone you know who lives in that fancy apartment with the fancy coffee table. It’s so fascinating to explore colours through foraging and ink making. It gives a whole new perspective on art supplies and also the creative process. And, if not for anything else, I’d suggest flipping through this book when feeling a bit sad or stuck creatively: let the magic of colour and beautiful photography shake things up!

Make Ink, by Jason Logan, Abrams Books


Book review: Make Ink, par Jason Logan

Cette semaine, je ne partage pas un livre illustré. Je vais en amont dans le processus de création, et vous emmène en voyage dans la fabrication de l’encre avec le fascinant livre Make Ink de Jason Logan de la Toronto Ink Company. Chaque fois que j’achète une bouteille d’encre ou un tube de peinture, je me demande comment ils sont fabriqués, mais je me demande aussi si ce n’est pas quelque chose que je pourrais faire moi-même. Je suis une grande fan du DIYing et je fabrique déjà mon propre déodorant, nettoyant de surface et vinaigre, alors pourquoi pas mes propres encres ?

Mais le monde des encres et des pigments est assez gigantesque et varié. Ce qui m’a amené à ce livre, toutefois, c’est qu’il est basé sur l’idée de la recherche d’ingrédients en nature plus ou moins urbaine et qu’il a été réalisé dans la région de Toronto. Je suis toujours à la recherche de plantes, de feuilles, de roches et d’autres objets naturels que je rapporte de mes promenades, alors j’ai pensé que la fabrication d’encres pourrait transformer cette étrange obsession en quelque chose de plus élaboré.

J’étais si excitée de recevoir ce livre, et je n’ai pas été déçue ! Le livre lui-même est magnifique et ressemble à un de ces livres de luxe que vous laisseriez sur votre table basse de luxe dans votre appartement de luxe dans une ville de luxe. Mais, ce livre est aussi très heureux de vivre dans mon étagère de livres artistiques ! Chaque image présentée dans le livre est esthétiquement agréable et contribue à créer une atmosphère minimaliste coloré. J’ai beaucoup aimé voir les images en coulisses de l’auteur travaillant sur les mélanges d’encre. Cela m’a donné envie de transformer ma cuisine en un laboratoire d’encre. Le livre donne également des informations détaillées sur la façon dont l’auteur fourrage et travaille réellement, et où trouver des ingrédients intéressants.

La deuxième partie du livre présente de nombreuses recettes différentes qui sont organisées par couleur. Chaque page présente des échantillons de couleurs réalisés à partir des recettes présentéeset chaque couleur a des étapes et des ajouts différents qui donnent vraiment à ce livre l’impression d’être un grimoire magique. La variété des tons qui peuvent être réalisés est également très impressionnante.

Enfin, la dernière partie du livre présente différentes images qui ont été créées en utilisant les encres mentionnées dans le livre. C’est une façon amusante de terminer le livre et cela me donne envie d’aller peindre et créer. J’aime le fait que presque tout dans cette section est amusant et décontracté. Cela enlève vraiment la pression de la perfection et met en avant le simple plaisir de créer, d’expérimenter et de s’amuser.

Dans l’ensemble, je pense que quiconque s’intéresse vaguement à l’art ou aux projets de bricolage appréciera ce livre. Bien sûr, ce serait le cadeau parfait pour tous ceux que vous connaissez qui vivent dans cet appartement chic avec la table basse de luxe, mais pas seulement. C’est tellement fascinant d’explorer les couleurs par la fabrication d’encre. Cela donne une toute nouvelle perspective sur les fournitures artistiques et aussi sur le processus de création. Et, si ce n’est pour autre chose, je vous suggère de feuilleter ce livre lorsque vous vous sentez un peu triste ou coincé sur le plan créatif : laissez la magie des couleurs et de la belle photographie bousculer les choses !

Make Ink, de Jason Logan, Abrams Books