Book review: Florette by Anna Walker

Book Reviews

(Par ici en Français!)

This week, I’d like to share a very cute and meandering book: Florette, by Anna Walker. And, yes, I was completely hooked by this book because of its lush cover!

This book follows Mae, who just moved to the city from the countryside. She misses nature and tries to find birds and flowers in her new urban environment. Taking you around the city, Mae discovers a closed “urban forest”. I thought the story was very cute and relatable, while also remaining fun because of all the exploring Mae does around the city. I really enjoyed seeing a little girl character running around and finding creative solutions to her problems. She is such an adorable and lively character! The book offered many solutions for when feeling forlorn or out of place, which was very interesting.

What I enjoyed most about this book, once again, were the illustration! I really loved the simple style that contrasted with rich and detailed compositions. It felt like there was always some detail to find and observe. I also loved the double page illustrations that took you around the city. Once again, following the main character around there was always something to discover. Another strong point was how the watercolour textures were prominent. It gave so much texture and grit, making each page even more fascinating to look at.

Overall, I think this book is such a sweet one to discover. Following Mae around her new city feels like an adventure where there is so much to see. Giving hope to all city-dwellers who miss nature and the countryside, this book is heartwarming and quite charming. I hope you’ll give it a read!

Florette, Anne Walker, Penguin Books


 

Book review: Florette par Anna Walker

(Ce livre a été traduit et est disponible en français!)

Cette semaine, j’aimerais partager un livre très mignon et plein de petits méandres : Florette, d’Anna Walker. Et, oui, j’ai été complètement accrochée par ce livre à cause de sa couverture luxuriante !

Ce livre suit Mae, qui vient de quitter la campagne pour s’installer en ville. La nature lui manque et elle essaie de trouver des oiseaux et des fleurs dans son nouvel environnement urbain. En faisant le tour de la ville, Mae découvre une “forêt urbaine” fermée. J’ai trouvé l’histoire très mignonne et attachante, tout en restant amusante grâce à toutes les explorations que Mae fait dans la ville. J’ai vraiment apprécié de voir un personnage de petite fille courir partout et trouver des solutions créatives à ses problèmes. C’est un personnage tellement adorable et vivant ! Le livre offre de nombreuses solutions pour les cas où l’on se sent déprimé ou pas à sa place, ce qui est aussi très intéressant.

Ce que j’ai le plus apprécié dans ce livre, une fois de plus, ce sont les illustrations ! J’ai vraiment aimé le style simple qui contrastait avec les compositions riches et détaillées. J’avais l’impression qu’il y avait toujours un détail à trouver et à observer. J’ai également adoré les illustrations en double page qui vous font découvrir la ville. Une fois encore, en suivant le personnage principal, il y avait toujours quelque chose à découvrir. Un autre point fort est l’importance des textures d’aquarelle. Elles donnent beaucoup de texture et de relief, rendant chaque page encore plus fascinante à regarder.

Dans l’ensemble, je pense que ce livre est très agréable à découvrir. Suivre Mae dans sa nouvelle ville ressemble à une aventure où il y a tant de choses à voir. Donnant de l’espoir à tous les citadins qui regrettent la nature et la campagne, ce livre fait chaud au cœur et est tout à fait charmant. J’espère que vous le lirez !

Florette, Anne Walker, Kaleidoscope

Book review: Pond by Jim Lamarche

Book Reviews

(Par ici en Français!)

I know January is not over yet, but I’m sure this book will remain on my 2022 favourites list. Today, I’d like to introduce you to Pond, by Jim Lamarche, a beautifully illustrated album.

Reading this book felt like such a breath of fresh air! We follow three children who explore nature and find a water source. They are very ingenious and observant children, and they realize that there used to be a pond. Getting to work, they help the pond retake shape and spend a year playing, observing animals and enjoying their time in this rich natural habitat. There is no epic quest, no villain to defeat, no personal struggle to surmount, yet this story was fascinating: I couldn’t wait to see how the pond would change with the seasons and what animals would show up next. I particularly enjoyed seeing children in nature, building things and being curious about their environment. The story gave a sense of belonging and quiet fun. I really enjoyed this book so much for how peaceful and inspiring it was.

Of course, what got me interested in this book are the magnificent illustrations. I really want to improve my backgrounds and natural scenery painting, and this book is such a great model. Everything is so beautifully rendered from the characters, to the animals and of course the pretty natural surroundings. I really love the feel each image gave: full of warmth, sensibility and details, each page felt like its own little universe. I was particularly impressed by how the illustrator used and depicted light to make the pictures more lively and rich. More specifically, I really liked how he used gradients of colours and reflections of light. One thing that was interesting about how the pictures interacted with the book was that some information was only given in the images: animals and plants appear but are not named in the text, making it very interesting for the readers to try and identify elements from their own environment or to stir their curiosity. I reread and observed this book many times before I had to give it back to the library because it was just so beautiful!

This is such an enchanting, soothing and wonderful book. I think all nature lover will relish in reading the heartwarming story and in observing the wonderfully rich illustration. I had such a good time reading and rereading this book. I hope you’ll find it, as I am sure it is to become one of your favourite books too!

Pond, by Jim Lamarche, Simon and Schuster


 

Book review: Pond, par Jim Lamarche

(Au moment de l’écriture de ce billet, ce livre n’était malheureusement pas encore disponible en français., mais d’autres livres écrits et/ou illustrés par Jim Lamarche ont été traduits et sont généralement disponibles en bibliothèque.)

Je sais que le mois de janvier n’est pas encore terminé, mais je suis sûre que ce livre restera sur ma liste de favoris de 2022. Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter Pond, de Jim Lamarche, un album magnifiquement illustré.

La lecture de ce livre a été une véritable bouffée d’air frais ! On y retrouve trois enfants qui explorent la nature et trouvent une source d’eau. Ce sont des enfants très ingénieux et observateurs, et ils se rendent compte qu’il y avait autrefois un étang. Se mettant au travail, ils aident l’étang à reprendre forme et passent une année à jouer, à observer les animaux et à profiter de ce riche habitat naturel. Il n’y a pas de quête épique, pas de méchant à vaincre, pas de lutte personnelle à surmonter, et pourtant cette histoire était fascinante : J’avais hâte de voir comment l’étang changerait au fil des saisons et quels animaux apparaîtraient ensuite. J’ai particulièrement apprécié de voir les enfants dans la nature, en train de construire des choses et d’être curieux de leur environnement. L’histoire donne un sentiment d’appartenance et de plaisir tranquille. J’ai vraiment apprécié ce livre pour son côté paisible et inspirant.

Bien sûr, ce qui m’a intéressé dans ce livre, ce sont les magnifiques illustrations. J’ai vraiment envie d’améliorer ma technique de peinture d’arrière-plans et de décors naturels, et ce livre est un excellent modèle. Tout est si bien rendu, des personnages aux animaux, en passant par les jolis environnements naturels. J’aime vraiment l’impression que donne chaque image : pleine de chaleur, de sensibilité et de détails, chaque page ressemble à son propre petit univers. J’ai été particulièrement impressionnée par la façon dont l’illustrateur a utilisé et représenté la lumière pour rendre les images plus vivantes et plus riches. Plus précisément, j’ai beaucoup aimé la façon dont il a utilisé les dégradés de couleurs et les reflets de lumière. Une chose intéressante dans l’interaction entre les images et le livre est que certaines informations ne sont données que dans les images : des animaux et des plantes apparaissent mais ne sont pas nommés dans le texte, ce qui rend très intéressant pour les lecteurs d’essayer d’identifier des éléments de leur propre environnement ou d’attiser leur curiosité. J’ai relu et observé ce livre de nombreuses fois avant de devoir le rendre à la bibliothèque car il était tout simplement magnifique !

C’est un livre tellement enchanteur, apaisant et merveilleux. Je pense que tous les amoureux de la nature se réjouiront de lire cette histoire réconfortante et d’observer les illustrations merveilleusement riches. J’ai eu tellement de plaisir à lire et relire ce livre. J’espère que vous le trouverez, car je suis sûre qu’il deviendra aussi l’un de vos livres préférés !

Pond, par Jim Lamarche, Simon and Schuster

Book review: Bear Wants to Sing, by Cary Fagan and Dena Seiferling

Book Reviews

(Par ici en Français!)

To start off 2022, I thought I’d pick a lighthearted and funny book, and I think I found just the one: Bear Wants to Sing written by Cary Fagan and illustrated by Dena Seiferling. I stumbled upon this book at the bookstore, but ended up buying Little Witch Hazel instead. I was so happy to find it at the library!

This book follows Bear who finds an instrument in the forest and desperately try to share his song with his animal friends. Unfortunately for him, in turn, all the animals find instruments and share the funniest, silliest songs. This story is so simple, yet is so great at portraying friendship and the importance of listening to others and giving everyone a chance to have a voice. The book made me laugh, while the ending filled me with calm and warmth. The text is so fun and includes songs and rhymes with lovely rhythms. I particularly liked the different animal interactions. I thoroughly enjoyed the reading experience!

Now for the illustrations! I’m always so impressed with children’s books that are monochromatic like this one. Despite displaying a very limited colour palette, the illustrations are still rich and vibrant. The lovely pencil textures can shine in all their glorious granularity and nuances. The effects of depth and perspective are particularly well done, and each scene feels like it is embracing and including the readers. One thing I loved most about this book is how each animal is characterized and so expressive. Emotions and personalities really show through and make for a very fun read. I also really liked how each animal was stylized and designed. If you like animals, I recommend visiting Dena’s Seiferling’s website: it is full of her illustrations and wonderful felt art. It is all so adorable!

Overall, this is such a sweet book that is sure to leave you feeling happy and in the mood to sing the silliest songs! The story and illustrations work wonderfully together and give out a sense of friendship and calm, while being quite entertaining. I really hope you will give this one a read!

Bear Wants to Sing, by Cary Fagan and Dena Seiferling, Penguin Random House


 

Book review: Bear Wants to Sing, by Cary Fagan and Dena Seiferling

(Au moment de l’écriture de ce billet, ce livre n’était malheureusement pas encore disponible en français.)

Pour commencer 2022, j’ai pensé choisir un livre léger et drôle, et je pense que j’ai trouvé le bon : Bear Wants to Sing écrit par Cary Fagan et illustré par Dena Seiferling. Je suis tombée sur ce livre à la librairie, mais j’ai fini par acheter La petite sorcière Hazel à la place. J’étais si heureuse de le trouver à la bibliothèque !

Ce livre suit Ours qui trouve un instrument dans la forêt et tente désespérément de partager sa chanson avec ses amis animaux. Malheureusement pour lui, à leur tour, tous les animaux trouvent des instruments et partagent les chansons les plus drôles et les plus loufoques. Cette histoire est si simple, et pourtant, elle dépeint si bien l’amitié et l’importance d’écouter les autres et de donner à chacun une chance de s’exprimer. Le livre m’a fait rire, tandis que la fin m’a remplie de calme et de chaleur. Le texte est si amusant et comprend des chansons et des rimes aux rythmes charmants. J’ai particulièrement aimé les différentes interactions entre les animaux. J’ai beaucoup apprécié cette lecture !

Et maintenant, les illustrations ! Je suis toujours très impressionnée par les livres pour enfants qui sont monochromes comme celui-ci. Malgré une palette de couleurs très limitée, les illustrations sont toujours riches et vibrantes. Les jolies textures au crayon peuvent briller dans toute leur glorieuse granularité et nuances. Les effets de profondeur et de perspective sont particulièrement bien réalisés, et chaque scène donne l’impression d’embrasser et d’inclure les lecteurs. Ce que j’ai le plus aimé dans ce livre, c’est la façon dont chaque animal est caractérisé et rendu si expressif. Les émotions et les personnalités transparaissent vraiment et rendent la lecture très amusante. J’ai aussi beaucoup aimé la façon dont chaque animal est stylisé et dessiné. Si vous aimez les animaux, je vous recommande de visiter le site Web de Dena’s Seiferling : il est rempli de ses illustrations et de ses merveilleux feutrages. C’est vraiment adorable !

Voilà un livre adorable qui ne manquera pas de vous rendre heureux et de vous donner envie de chanter les plus folles chansons ! L’histoire et les illustrations fonctionnent merveilleusement bien ensemble et dégagent un sentiment d’amitié et de calme, tout en étant très divertissants. J’espère vraiment que vous le lirez !

Bear Wants to Sing, by Cary Fagan and Dena Seiferling, Penguin Random House

Book review: Little Witch Hazel, by Phoebe Wahl

Book Reviews

(Par ici en Français!)

To finish up the year, I wanted to share a special book with you. I wanted the last book of the year to be magical, cozy, full of imagination and very heartwarming. Little Witch Hazel, a Year in the Forest, by Phoebe Wahl is just that, and so much more!

I was browsing Penguin Random House’s catalogue (as one does when bored), and instantly fell in love with the cover of this book. I love how rich and busy it is, there is something to look at in every corner, and who can avoid falling in love with the little witch and her pointy red hat? Luckily enough, two copies of this book were available at my favourite bookstore. It was love at first sight once again when I held a copy in my hands. Each page is filled with wonderfully textured illustrations. The style reminds me of block printing, with high contrast, clear borders and a limited colour palette… and so much texture! Little lines, imperfect colouring, scritch-scratching: it really feels like the illustrations were done with woodcarvings or colouring pencils (they were made digitally however!). The subject is just too lovely not to fall head over heels into the story: the reader follows Hazel, a little fairy witch who leads quite a busy life in the woods.

The book is divided in four parts, one for each season. We follow Hazel and her very busy schedule taking care of the different animals of the forest and harvesting plants and fruits. Each story holds a special message from each season, and the year wonderfully circles on itself, giving the whole book a sense of time and cohesion. I was immediately absorbed by the story and got so attached to the little fairy witch. It was wonderful to discover her friends and the other woodland creatures. I love when books give you a sense of homecoming and belonging, and this one is just the coziest book to settle into.

If you can only read one of the books I recommended this year, make it be this one! It is magical, whimsical and so rich! The illustrations are wonderfully well done and so enchanting, while the story is endearing and unexpected. I really hope you’ll give this one a read! It is one of those books I know I’ll come back to again and again to lift myself up, to venture into fairyland and to meet the wonderfully sweet little witch Hazel.

Little Witch Hazel, a Year in the Forest, by Pheobe Wahl, Penguin Random House


 

Book review: Little Witch Hazel, par Phoebe Wahl

(Au moment de l’écriture de ce billet, ce livre n’était malheureusement pas encore disponible en français. Cependant, les livres de Phoebe Wahl commencent à être traduit en français. J’ai donc bon espoir que celui-ci sera un jour disponible aussi!)

Pour finir l’année, je voulais partager un livre spécial avec vous. Je voulais que le dernier livre de l’année soit magique, douillet, plein d’imagination et très réconfortant. La petite sorcière Hazel, une année dans la forêt, de Phoebe Wahl est exactement cela, et bien plus encore!

Je parcourais le catalogue de Penguin Random House (comme on le fait quand on s’ennuie), et je suis instantanément tombée amoureuse de la couverture de ce livre. J’adore sa richesse et sa densité, il y a quelque chose à regarder dans chaque coin, et qui ne tomberait pas amoureux de la petite sorcière et de son chapeau rouge pointu ? Par chance, deux exemplaires de ce livre étaient disponibles chez ma librairie préférée. Ce fut une fois de plus le coup de foudre lorsque j’ai tenu un exemplaire entre mes mains. Chaque page est remplie d’illustrations merveilleusement texturées. Le style me rappelle l’impression en bloc, avec un contraste élevé, des bordures claires et une palette de couleurs limitée… et tant de texture ! Petites lignes, coloration imparfaite, frottements : on a vraiment l’impression que les illustrations ont été réalisées avec des gravures sur bois ou des crayons de couleur (elles ont toutefois été faites numériquement !). Le sujet est trop beau pour ne pas se laisser emporter par l’histoire : on y suit Hazel, une petite fée-sorcière qui mène une vie bien remplie dans les bois.

Le livre est divisé en quatre parties, une pour chaque saison. Nous suivons Hazel et son emploi du temps très chargé, qui consiste à s’occuper des différents animaux de la forêt et à récolter des plantes et des fruits. Chaque histoire contient un message spécial pour chaque saison, et l’année fait merveilleusement le tour sur elle-même, donnant à l’ensemble du livre un sentiment de temporalité et de cohésion. J’ai été immédiatement absorbée par l’histoire et je me suis attachée à la petite fée-sorcière. C’était merveilleux de découvrir ses amis et les autres créatures des bois. J’aime quand les livres vous donnent un sentiment de retour à la maison et d’appartenance, et celui-ci est tout simplement le livre le plus douillet dans lequel on puisse se glisser.

Si vous ne pouvez lire qu’un seul des livres que je vous ai recommandés cette année, faites en sorte que ce soit celui-ci ! Il est magique, fantaisiste et tellement riche ! Les illustrations sont merveilleusement bien faites et si enchanteresses, tandis que l’histoire est attachante et inattendue. J’espère vraiment que vous le lirez ! Il fait partie de ces livres auxquels je sais que je reviendrai encore et encore pour me remonter le moral, m’aventurer au pays des fées et retrouver la merveilleuse petite sorcière Hazel.

Little Witch Hazel, a Year in the Forest, by Pheobe Wahl, Penguin Random House

Book review: The Cat Man of Aleppo, by Irene Latham, Karim Shamsi-Basha and Yuko Shimizu

Book Reviews

(Par ici en Français!)

This week, I’d like to share a wonderful book and story I found at the library: The Cat Man of Aleppo, by Irene Latham, Karim Shamsi-Basha and Yuko Shimizu. I have to admit, I was drawn to this because I love cats, but I found such a touching and inspiring story that I think will please not only cat lovers but each reader.

Set in Syria during the recent civil war, this is an illustrated version of the true story of Mohammad Alaa Aljaleel, an ambulance driver who decided to help the many abandoned cats of his city. As people fled their city and the war, many pets were left behind. One day, Mohammad started to give food to these animals. Little by little, he helps more and more, and he even ends up opening up an animal shelter. This is such a heartbreaking and inspiring story. It made me think a lot about courage, kindness and perseverance. The book did a wonderful job at romanticizing a war story just enough to make it kid-friendly while still retaining essential points. I loved how it highlighted the positive impact one person can have on the world, even in the most dire circumstances. As I was reading this book, I felt filled with hope.

To accompany this wonderful story, the Japanese illustrator Yuko Shimizu created wonderful images. It was my first time seeing her work, and I have since fell in love with her style. I love how she uses brush pens and ink. It really gives each image a hand-drawn feel and so much texture which is reminiscent of traditional calligraphy paintings. After thoroughly exploring her portfolio, I can only be in awe in front of this Master of colour. She uses rich and intense colours which create such contrast and liveliness to her illustrations. It was also very interesting to read about her creative process for this book. She said that she used many sources and created city parts and characters from pictures. I really liked this combination of real life objects and people to recreate an imaginary world: it gave the entire project a realistic feel while still feeding my imagination with rich and complex compositions.

Once again, I warmly recommend you to read this beautiful book. Not only will you get to explore wonderfully drawn illustrations, learn about a wonderfully warm and hopeful story, but this book is filled with cats! That being said, this extraordinary book has enough to interest all animal lovers, children and adults alike. I really hope you will give this one a read!

The Cat Man of Aleppo, by Irene Latham, Karim Shamsi-Basha and Yuko Shimizu, Penguin Random House


 

Book review: The Cat Man of Aleppo, par Irene Latham, Karim Shamsi-Basha et Yuko Shimizu

(Au moment de l’écriture de ce billet, ce livre n’était malheureusement pas encore disponible en français.)

Cette semaine, j’aimerais partager un livre et une histoire magnifiques que j’ai trouvés à la bibliothèque : The Cat Man of Aleppo, par Irene Latham, Karim Shamsi-Basha et Yuko Shimizu. Je dois admettre que j’ai été attirée par ce livre parce que j’adore les chats, mais j’ai trouvé une histoire si touchante et inspirante que je pense qu’elle plaira non seulement aux amoureux des chats, mais aussi à chaque lecteur.

Cette histoire, qui se déroule en Syrie pendant la récente guerre civile, est une version illustrée de l’histoire vraie de Mohammad Alaa Aljaleel, un ambulancier qui a décidé d’aider les nombreux chats abandonnés de sa ville. Lorsque les gens ont fui leur ville et la guerre, de nombreux animaux domestiques ont été laissés sur place. Un jour, Mohammad a commencé à donner de la nourriture à ces animaux. Petit à petit, il en aide de plus en plus, et finit même par ouvrir un refuge pour animaux. Cette histoire est à la fois déchirante et inspirante. Elle m’a fait beaucoup réfléchir sur le courage, la gentillesse et la persévérance. Le livre a réussi à romancer une histoire de guerre juste assez pour qu’elle soit adaptée aux enfants, tout en conservant les points essentiels. J’ai adoré la façon dont il souligne l’impact positif qu’une personne peut avoir sur le monde, même dans les circonstances les plus difficiles. En lisant ce livre, je me suis sentie remplie d’espoir.

Pour accompagner cette merveilleuse histoire, l’illustratrice japonaise Yuko Shimizu a créé de magnifiques images. C’était la première fois que je voyais son travail, et je suis depuis tombée amoureuse de son style. J’adore la façon dont elle utilise des pinceaux-plumes et de l’encre. Cela donne vraiment à chaque image une impression de dessin à la main et une texture qui rappelle les peintures calligraphiques traditionnelles. Après avoir exploré en profondeur son portfolio, je ne peux qu’être en admiration devant ce maître de la couleur. Elle utilise des couleurs riches et intenses qui créent un tel contraste et une telle vivacité dans ses illustrations. Il était également très intéressant de lire le récit de son processus de création pour ce livre. Elle dit avoir utilisé de nombreuses sources et avoir créé des parties de la ville et des personnages à partir d’images. J’ai beaucoup aimé cette combinaison d’objets et de personnes de la vie réelle pour recréer un monde imaginaire : cela a donné à l’ensemble du projet un aspect réaliste tout en alimentant mon imagination avec des compositions riches et complexes.

Une fois de plus, je vous recommande chaleureusement de lire ce magnifique livre. Non seulement vous aurez l’occasion d’explorer des illustrations merveilleusement dessinées, d’apprendre une histoire incroyablement chaleureuse et pleine d’espoir, mais ce livre est rempli de chats ! Cela dit, ce livre extraordinaire a de quoi intéresser tous les amoureux des animaux, enfants et adultes confondus. J’espère vraiment que vous le lirez !

The Cat Man of Aleppo, by Irene Latham, Karim Shamsi-Basha and Yuko Shimizu, Penguin Random House

Book review: Si je n’étais pas Anne, par Kallie George et Geneviève Godbout

Book Reviews

(Over here in English!)

Cette semaine, je vous propose Si je n’étais pas Anne écrit par Kallie George et illustré par Geneviève Godbout. Vous souvenez-vous de Geneviève Godbout? J’avais déjà présenté cette illustratrice, au style des plus charmants, avec Rose à Petits Pois. À vrai dire, j’avais envie de vous partager un autre livre de cette série d’albums inspirée par Anne… La maison au pignons verts, mais il n’est pas encore disponible à la bibliothèque. À que cela ne tienne, Si je n’étais pas Anne est un album rempli de poésie et de délicatesse et mérite bien un billet lui aussi!

Kallie George a adapté et édité plusieurs albums et livres pour enfants inspirés par notre chère Anne. J’ai été agréablement surprise de découvrir son site internet tellement riche! En effet, lorsque j’écris ces billets, il est plutôt habituel de tomber sur un magnifique site pour l’illustratrice ou illustrateur, et un tout petit site tout triste pour l’auteur(e). Par cette fois-ci! C’est avec grand plaisir que j’ai découvert les différents projets de cette écrivaine comme par exemple l’adorable Magical Animal Adoption Agency! Mais, le livre! C’est avec tout plein de poésie que l’on explore les différentes choses, personnes et créatures magiques qu’Anne s’imagine être si elle ne pouvait pas être “Anne, Anne avec un e”. On retrouve bien l’imagination débordante et l’amour de la nature de cette petite orpheline si attachante! Chaque possibilité est un plaisir à découvrir, et on se prend à penser “Ah oui, c’est vrai que ça serait pas mal!” bien souvent. Les petits clins d’œil à l’histoire originale seront plaire aux connaisseurs et titiller la curiosité des non-initiés!

Encore une fois, les illustrations créent ici un univers doux et chaleureux, où on rencontre esprits de la nature et grandes dames. J’adore les illustrations de Geneviève Godbout car elle utilise des couleurs riches mais sobres et des textures qui donnent envie de toucher chaque page. J’ai beaucoup aimé aussi comme chaque page prend un point de vue, une perspective différente. Cela donne une sensation de dynamisme, presque d’envol, qui fait très bien écho à la personnalité et à l’imagination éclatante de notre jeune héroïne. Finalement, la version d’Anne qui a été créée pour ce livre est tout simplement adorable de simplicité et si riche de vitalité!

Encore une fois, je ne peux que chaudement recommander ce joli album. Chaque page est une invitation à se laisser aller à l’imagination et à l’observation. Nul besoin d’être un expert de la série Anne… la maison au pignons verts pour apprécier cet album. Cependant, il est presque certain que vous voudrez vous (re)plonger dans cette jolie histoire une fois cet album dévoré!

Si je n’étais pas Anne, Éditions Scholastic


 

Book review: If I couldn’t be Anne, by Kallie George and Geneviève Godbout

This week, I would like to introduce you to If I Couldn’t Be Anne written by Kallie George and illustrated by Geneviève Godbout. Do you remember Geneviève Godbout? I had already introduced this illustrator, with her charming style, with The Pink Umbrella. Actually, I wanted to share with you another book from this series of albums inspired by Anne of Green Gables, but it is not yet available at the library. However, If I Couldn’t Be Anne is a book full of poetry and delicacy and deserves a post too!

Kallie George has adapted and edited several albums and children’s books inspired by our dear Anne. I was pleasantly surprised to discover her rich website! Indeed, when I write these posts, it is rather usual to find a beautiful site for the illustrator, and a very small and sad site for the author. Not this time! It was with great pleasure that I discovered the different projects of this writer, such as the adorable Magical Animal Adoption Agency! But, the book! It is with a lot of poetry that we explore the different things, people and magical creatures that Anne imagines herself to be if she could not be “Anne, Anne with an e“. We once again jump into the overflowing imagination and the love of nature of this charming little orphan! Each possibility is a pleasure to discover, and we find ourselves thinking “Oh yes, that would be so nice!” right along with Anne. The little winks to the original story will please the connoisseurs and tickle the curiosity of the uninitiated!

Once again, the illustrations create a soft and warm universe where we meet nature spirits and great ladies. I love Geneviève Godbout’s illustrations because she uses rich but understated colors and textures that make you want to touch each page. I also loved how each page takes on a different point of view, a different perspective. It gives a dynamic, almost soaring feel that echoes our young heroine’s personality and vivid imagination very well. Finally, the version of Anne that was created for this book is just adorable in its simplicity and so rich in vitality!

Once again, I can only warmly recommend this lovely album. Each page is an invitation to let your imagination and observation run wild. You don’t have to be an expert on the Anne of Green Gables series to enjoy this book. However, it is almost certain that you will want to (re)immerse yourself in this lovely story once you have devoured this album!

If I Couldn’t Be Anne, Penguin Random House

Book review: Constantly, by Gg

Book Reviews

(Par ici en français!!)

This week I’m featuring Canadian illustrator Gg‘s latest book, Constantly. This book was recommended to me by the newspaper, and it was a great experience. I love discovering Canadian artists and small publishing houses like Koyama Press.

This book is so poetic, calm and soothing. First, the color palette used is incredibly soft with pale pastel tones. It gives the book a very “design” and modern look. The drawing style builds on this with very precise lines and beautiful compositions. The main character is always graceful, and every movement is elegant. It’s such a pleasure to go through each page! I especially liked how little text there is, putting all the attention on the drawings which have so much to say.

In this book, Gg explores the weight of anxiety on everyday life. I found this book to be a perfect portrayal of how anxiety can really make everything haunted, numb, and heavy. Gg managed to capture a very complex topic in such a simple and effective way. It is so impressive! In very few words, letting the illustrations speak for themselves, this book immerses the reader in the daily life of a young woman. It was fascinating.

Overall, I cannot recommend this book enough! It is sweet and beautiful, yet very strong and impactful. The drawings are beautiful and full of grace and ease, while the subject matter touches everyone and is very easy to relate to. Plus, the pastel color palette makes for a very soothing read. I really hope to see more of Gg’s work in the future and I hope you’ll seek out her books as well!

Constantly, Gg, Koyama Press


 

Book review: Constantly, par Gg

(Au moment de l’écriture de ce billet, ce livre n’est pas encore traduit en français malheureusement. Cependant, de la même illustratrice, Je ne suis pas là vient d’être traduit!)

Cette semaine, je vous présente le dernier livre de l’illustratrice canadienne Gg, Constantly. Ce livre m’a été recommandé par le journal, et ce fut une expérience formidable. J’adore découvrir les artistes canadiens et les petites maisons d’édition comme Koyama Press.

Ce livre est tellement poétique, calme et apaisant. D’abord, la palette de couleurs utilisée est incroyablement douce, dans des tons pastels pâles. Elle donne au livre un aspect très “design” et moderne. Le style de dessin s’appuie sur cela avec des lignes très précises et de belles compositions. Le personnage principal est toujours gracieuse, et chaque mouvement est élégant. C’est un tel plaisir de parcourir chaque page ! J’ai particulièrement apprécié le peu de texte, qui met toute l’attention sur les dessins, qui ont tant à dire.

Dans ce livre, Gg explore le poids de l’anxiété sur la vie de tous les jours. J’ai trouvé que ce livre capturait parfaitement la façon dont l’anxiété peut vraiment tout rendre hanté, engourdi et lourd. Gg a réussi à capturer un sujet très complexe d’une manière si simple et si efficace. C’est tellement impressionnant ! En très peu de mots, en laissant les illustrations parler d’elles-mêmes, ce livre plonge le lecteur dans le quotidien d’une jeune femme. C’était fascinant.

Globalement, je ne saurais trop recommander ce livre ! Il est doux et beau, mais très fort et percutant. Les dessins sont magnifiques et pleins de grâce et de simplicité, tandis que le sujet touche tout le monde et est très facile à comprendre. De plus, la palette de couleurs pastel rend la lecture très apaisante. J’espère vraiment voir d’autres œuvres de Gg à l’avenir et j’espère que vous rechercherez également ses livres !

Constantly, Gg, Koyama Press

Book review: Virginia Wolf by Kyo Maclear and Isabelle Arsenault

Book Reviews

(Par ici en français!!)

Yes, yes, another Isabelle Arsenault book! I enjoy her illustrations so much, I just couldn’t resist when I saw that her books were available on my online library (how great is this service by the way?). If you’ve been here before, you might have stumbled upon my reviews for Jane, the Fox and I; L’Oiseau de Collette; and Louis parmis les spectres. This week, I’m sharing Virginia Wolf written by Kyo Maclear and illustrated by Isabelle Arsenault.

The title of this book really intrigued me because I loved reading the book A Room’s of One’s Own by Virginia Woolf, the celebrated author. This children’s book is loosely based on Virginia Woolf’s relationship with her sister, but makes it into a charming and touching story about sadness, friendship and care. In Virginia Wolf however, young Virginia is made into a wolf that retreats in her bed and makes everything sad and heavy. Her younger sister creates a world of flower and sweets to coax the wolf out and bring back joy and happiness to the house. I thought this story was a clever way to describe depression and melancholy to children as well as a few tools to help them cope with difficult emotions.

Once again, the illustrations are wonderfully textured and detailed. It is such a pleasure to explore the worlds that are presented in this book. The contrasts between the sad greys and happy colours cannot fail to lift the reader’s spirits. The imaginary universe created by the younger sister is filled with brilliant flowers, cute animals and delicious cakes. Who wouldn’t want to jump right in? I really enjoyed the full page illustrations that take you right into the story. The many little details make you want to spend a lot of time observing each page. I also particularly liked how some pages were filled with collections of objects and imaginary perspectives. It made the book more interesting and less linear. With a lot of sensibility and finesse, both the story and illustrations work together to construct an immersive and joyful experience.

Overall, I think this book is a wonderful story of sisterly love, friendship and support. I can be a wonderful tool to discuss difficult emotions with children and tips to help them cope with those. Besides all of this, the book is wonderfully illustrated. You’ll want to turn page after page and will be taken into its wonderfully colourful universe. The story, very sweet and interesting, will capture the attention of all readers with no difficulty. If you want to know more, I found this reading-along for the book.

Virginia Wolf, by Kyo Maclear and Isabelle Arsenault, Kids Can Press


 

Book review: Virginia Wolf par Kyo Maclear et Isabelle Arsenault

Oui, oui, un autre livre d’Isabelle Arsenault ! J’aime tellement ses illustrations que je n’ai pas pu résister quand j’ai vu que ses livres étaient disponibles sur ma bibliothèque en ligne (ce service est génial, n’est-ce pas ?). Si vous êtes déjà passés par ici, vous êtes peut-être tombés sur mes critiques de Jane, le renard and moi, L’oiseau de Collette et Louis parmis les spectres. Cette semaine, je partage Virginia Wolf écrit par Kyo Maclear et illustré par Isabelle Arsenault.

Le titre de ce livre m’a vraiment intriguée car j’ai adoré lire le livre Une chambre à soi de Virginia Woolf, la célèbre auteure. Ce livre pour enfants est librement inspiré de la relation de Virginia Woolf avec sa sœur, mais en fait une histoire charmante et touchante sur la tristesse, l’amitié et la tendresse. Dans Virginia Wolf cependant, la jeune Virginia est transformée en un loup qui se retire dans son lit et rend tout triste et lourd. Sa jeune sœur crée un monde de fleurs et de sucreries pour faire sortir le loup et ramener la joie et le bonheur dans la maison. J’ai trouvé que cette histoire était une façon intelligente de décrire la dépression et la mélancolie aux enfants, ainsi que quelques outils pour les aider à faire face aux émotions difficiles.

Une fois encore, les illustrations sont merveilleusement texturées et détaillées. C’est un tel plaisir d’explorer les mondes qui sont présentés dans ce livre. Les contrastes entre les gris tristes et les couleurs vives ne manquent pas de remonter le moral du lecteur. L’univers imaginaire créé par la jeune sœur est rempli de fleurs éclatantes, d’animaux mignons et de délicieux gâteaux. Qui n’aurait pas envie d’y plonger ? J’ai beaucoup apprécié les illustrations pleine page qui vous plongent dans l’histoire. Les nombreux petits détails vous donnent envie de passer beaucoup de temps à observer chaque page. J’ai aussi particulièrement bien aimé la façon dont certaines pages sont remplies de collections d’objets et de perspectives imaginaires. Cela rendait le livre plus intéressant et moins linéaire. Avec beaucoup de sensibilité et de finesse, l’histoire et les illustrations travaillent ensemble pour construire une expérience immersive et joyeuse.

Dans l’ensemble, je pense que ce livre est une merveilleuse histoire d’amour, d’amitié et de soutien entre sœurs. Il peut être un merveilleux outil pour discuter avec les enfants d’émotions difficiles et de conseils pour les aider à y faire face. En plus de tout cela, le livre est merveilleusement illustré. Vous aurez envie de tourner page après page et serez emporté dans son univers merveilleusement coloré. L’histoire, très douce et intéressante, saura capter l’attention de tous les lecteurs sans difficulté. Si vous voulez en savoir plus, j’ai trouvé cette lecture du livre.

Virginia Wolf, par Kyo Maclear et Isabelle Arsenault, La Pastèque

Book review: In a Jar, by Deborah Marcero

Book Reviews

(Par ici en français!!)

This week, I’m excited to share the book In a Jar by author and illustrator Deborah Marcero. I was very excited to read this book, and even more excited when I learned that a second book was coming in February 2022.

I instantly fell in love with the illustration style of this book! I love repetitive patterns and motifs, and this book is filled with just that. I also particularly enjoyed that most of the book is set around nature and small treasures. It was so much fun turning each page and discovering new patterns and compositions. One thing that I found that was particularly well done is the use of light and shadow. Shadows particularly brought a lot of life and dimmension to each illustration.

As if gorgeous illustrations were not enough, the story follows the cutest bunny Llewellyn. I related a lot with Llewellyn as he is a collector of natural treasures like leaves, feathers and seeds, but also light, stars and thunderstorms. Like all collectors, he soon discovers that collections are meant to be shared with friends. With his new friend, Llewellyn collects many new treasures as the seasons go by. It is a wonderfully sweet story about friendship, nature and sharing. It made me so happy to read and reread this book. Each page is a new discovery of the everyday wonders that surround us and the joys of friendship.

Overall, this book is one of my favourites from 2021. It was wonderfully illustrated, the story was sweet and cute, and it was just a great read! I loved getting lost in each page and surrounded with lovely repetitive motifs with Llewellyn. I think this book will make all readers happy, and turn many into avid collectors themselves! If you want to take a look yourself, here is a video of the author reading the book.

In a Jar, by Deborah Marcero, Penguin Random House


 

Book review: In a Jar par Deborah Marcero

(Au moment de l’écriture de ce billet, ce livre n’est pas encore traduit en français malheureusement.)

Cette semaine, je suis ravie de partager le livre In a Jar de l’auteure et illustratrice Deborah Marcero. J’étais très enthousiaste à l’idée de lire ce livre, et encore plus quand j’ai appris qu’un deuxième livre allait sortir en février 2022.

Je suis immédiatement tombée amoureuse du style d’illustration de ce livre ! J’adore les motifs répétitifs, et ce livre en est rempli. J’ai aussi particulièrement apprécié que la majeure partie du livre se déroule autour de la nature et de ses petits trésors. C’était tellement amusant de tourner chaque page et de découvrir de nouveaux motifs et compositions. Une chose que j’ai trouvée particulièrement bien faite est l’utilisation de la lumière et des ombres. Les ombres, en particulier, donnent beaucoup de vie et de relief à chaque illustration.

Comme si les superbes illustrations ne suffisaient pas, l’histoire suit le plus mignon des lapins, Llewellyn. Je me suis beaucoup attachée à Llewellyn car il est un collectionneur de trésors naturels comme les feuilles, les plumes et les graines, mais aussi la lumière, les étoiles et les orages. Comme tous les collectionneurs, il découvre rapidement que les collections sont faites pour être partagées avec des amis. Avec sa nouvelle amie, Llewellyn rassemble de nombreux nouveaux trésors au fil des saisons. C’est une histoire merveilleusement douce sur l’amitié, la nature et le partage. J’ai été très heureuse de lire et relire ce livre. Chaque page est une nouvelle découverte des merveilles quotidiennes qui nous entourent et des joies de l’amitié.

Dans l’ensemble, ce livre est l’un de mes préférés de 2021. Il est merveilleusement illustré, l’histoire est douce et mignonne, et c’est tout simplement une lecture formidable ! J’ai adoré me perdre dans chaque page et être entourée de jolis motifs avec Llewellyn. Je pense que ce livre fera le bonheur de tous les lecteurs, et en transformera beaucoup en collectionneurs passionnés ! Si vous voulez y jeter un coup d’œil vous-même, voici une vidéo de l‘auteure lisant le livre.

In a Jar, by Deborah Marcero, Penguin Random House

Book review: We Are Water Protectors, by Carole Lindstrom and Michaela Goade

Book Reviews

(Par ici en français!!)

The books I reserved through the inter-library loans have finally made their way to me, and I’m so excited to share this one with you. We Are Water Protectors by Carole Lindstrom and illustrated by Michaela Goade is a wonderful book to introduce children to First Nation People’s values and beliefs as well as to environmental protection issues and movements. It is such a beautiful and important book!

You know me, I can simply not pass illustrated books that feature watercolours! This one did not disappoint! It is rather with vivid enchantment that I discovered the work of Alaskan illustrator Michaela Goade. Each page of the book is filled with rich colours and incredible compositions featuring lovely textures and intricate patterns. It was a real pleasure to explore each one and to marvel at the details and techniques the illustrator presents. The dense colours also help create a magical universe that comes alive and unfurls with the reading. This is such a beautiful storybook! There is something truly magical in the way the colours and patterns come together to sweep the readers into the story.

The message of the book is also so important and relevant. Carole Lindstrom lends her voice to the Standing Rock movement and to indigenous groups defending nature from destruction through this book. This book presents Indigenous People’s values and beliefs in a way that is both poignant and easy to understand for children readers. It is also rich in many teachings, while remaining positive and fascinating.

Overall, I think this book will enrich any reader’s life through its relevant and captivating story and through the magically rich illustrations. One can only leave this book feeling full with wonder and a desire to do things differently. I hope this book finds its way to many families and classrooms where it is sure to serve as a great basis for conversation and reflection. As both the author and illustrator are members of Indigenous communities, it is also a great opportunity to feature and celebrate important voices. I really hope you will pick this book up as I am sure it will not fail in charming and enchanting you as it did me.

We are Water Protectors, Carole Lindstrom and Michaela Goade, Roaring Book Press


 

Book review: Nous sommes les protecteurs de l’eau par Carole Lindstrom et Michaela Goade

Les livres que j’ai réservés par le biais des prêts interbibliothèques sont enfin arrivés et je suis ravie de partager celui-ci avec vous. Nous sommes les protecteurs de l’eau de Carole Lindstrom et illustré par Michaela Goade est un livre merveilleux pour présenter aux enfants les valeurs et les croyances des Premières Nations ainsi que les problèmes et les mouvements de protection de l’environnement. C’est un livre tellement beau et important !

Vous me connaissez, je ne peux tout simplement pas passer à côté des livres illustrés qui présentent des aquarelles ! Celui-ci ne m’a pas déçue ! C’est plutôt avec un vif enchantement que j’ai découvert le travail de l’illustratrice alaskienne Michaela Goade. Chaque page du livre est remplie de couleurs riches et de compositions incroyables présentant de belles textures et des motifs complexes. C’était un véritable plaisir d’explorer chacune d’entre elles et de s’émerveiller devant les détails et les techniques que l’illustratrice présente. Les couleurs denses contribuent également à créer un univers magique qui prend vie et se déploie au fil de la lecture. C’est un livre tellement beau ! Il y a quelque chose de vraiment magique dans la façon dont les couleurs et les motifs s’assemblent pour emporter le lecteur dans l’histoire.

Le message du livre est également très important et pertinent. Carole Lindstrom prête sa voix au mouvement de Standing Rock et aux groupes autochtones qui défendent la nature contre la destruction. Ce livre présente les valeurs et les croyances des Premières Nations d’une manière à la fois poignante et facile à comprendre pour les enfants. Il est également riche de nombreux enseignements, tout en restant positif et fascinant.

Dans l’ensemble, je pense que ce livre enrichira la vie de tout lecteur et lectrice grâce à son histoire actuelle et captivante et à ses illustrations d’une richesse exceptionnelle. On ne peut que quitter ce livre en s’émerveillant et en ayant envie de faire les choses différemment. J’espère que ce livre trouvera sa place dans de nombreuses familles et classes, où il constituera certainement une excellente base de conversation et de réflexion. Comme l’auteure et l’illustratrice sont toutes deux membres de communautés de Premières Nations, c’est aussi une excellente occasion de présenter et de célébrer des voix importantes. J’espère vraiment que vous adopterez ce livre, car je suis sûre qu’il ne manquera pas de vous charmer et de vous enchanter comme il l’a fait pour moi.

Nous sommes les protecteurs de l’eau par Carole Lindstrom et Michaela Goade, Bayard Canada