Documentary Review: I am Greta

Book Reviews

(En Français ici)

What a weird week. A whirlwind of emotions.

Sadness.

They have started cutting trees in the forest behind our house to build condos.

Happiness.

Our friends had a wonderful baby boy.

Frustration.

Our prime minister announced that the industry will need to be enhanced and helped in order to compensate for the economic losses from COVID. Insignificant words on the environment.

Hurt.

Watching I am Greta and feeling like it’s not fair for a child to bear the responsibility of raising awareness to the climate crisis to the world and making a change.

Like every other environmentalist, I have followed Greta’s journey and continue to read every article that comes out about her and her movement. People like Greta are saying the truth, are ringing the most important alarm bell we have faced in our generation because they use science to back up their claims. Yet, Greta is being ignored, ridiculed, insulted and threatened. By politicians. By full-grown adults. By people to whom voting majorities have given power.

Greta is also being pushed forward. It’s like if she has become a convenient symbol for people to discharge their conscience on while we continue to act like if the natural world is full and infinite.

As we watched to documentary I am Greta, I cried. I cried because the documentary is extremely candid on the honesty, straightforwardness and sensibility Greta Thundberg is presenting to the world. It’s disarming to see her in her everyday life being a stubborn 15 years old. It’s incredibly touching to see her with her pets and with her parents. It’s also very interesting to see how she navigates the different events she is being invited to and the pressure of being a public figure at such a young age. Then, it is also immensely frustrating to see how politicians and decision makers are ignoring her message.

The documentary starts when Greta begins getting media attention for striking every Friday to bring awareness to the climate crisis in front of the parliament in Stockholm. Almost overnight, it feels like every international conference wants a piece of her. It is revolting to see this young girl prepare her speeches so conscientiously, to give them with all her heart and to be met with silence or hypocrisy. The documentary does an excellent job at showing the contrast between Greta and her message and how the political world is responding not responding.

The film also shows Greta being incredibly vulnerable, almost breaking down. It shows her dad, who accompanies her everywhere, having to balance his support and love for his child but also his fear of what the future might bring. It is humbling to see the immense sacrifices that this family is undertaking to bring a positive change in the world.

Finally, the documentary is also showing the many demonstrations that happened all over the world in favour of our environment. It shows youth from around the world embracing Greta’s call for action and taking to the streets. It shows young activists fighting for their future.

Is the documentary propaganda? Is it fulfilling a green agenda? I guess it is easy to say that yes it is. But it is doing so in the same way that any documentary fulfills an agenda: it brings awareness to an important issue. In this case, the issue is how a young environmentalist is fighting against the climate crisis. As Greta is an important public figure, it is only fitting that there would be a documentary about her and her fight.

If you haven’t seen this documentary, I would recommend it to you. It is not something that is easy to watch. It is not heartwarming. It is not full of hope. It is harshly grounded in the reality of the current situation. But, that’s why it is important to watch it. It can be that nudge you’ve been waiting for to start making different life choices. It can be the spark that light up the fire of environmental activism in your heart. It can be the reason why you decide to get informed, to vote differently and to speak up when it matters instead of letting a child do it for you.

I am Greta, directed by Nathan Grossman, available through different streaming services


Revue du documentaire : I am Greta

Quelle semaine bizarre. Un tourbillon d’émotions.

Tristesse

Ils ont commencé à couper des arbres dans la forêt derrière notre maison pour construire des semi-détachés.

Joie

Nos amis ont eu un merveilleux petit garçon.

Frustration

Notre premier ministre a annoncé que l’industrie devra être renforcée et aidée afin de compenser les pertes économiques dues à COVID. Pas un mot sur l’environnement.

Douleur

Regarder I am Greta et avoir le sentiment qu’il n’est pas juste qu’une enfant porte la responsabilité de sensibiliser le monde à la crise climatique et d’apporter un changement.

Comme tous les autres écologistes, j’ai suivi le parcours de Greta et je continue de lire tous les articles qui sortent sur elle et son mouvement. Des gens comme Greta disent la vérité, sonnent la plus importante sonnette d’alarme que nous ayons connue dans notre génération parce qu’ils utilisent la science pour étayer leurs affirmations. Pourtant, Greta est ignorée, ridiculisée, insultée et menacée. Par des politiciens. Par des adultes. Par des gens à qui les majorités votantes ont donné le pouvoir.

Greta est également poussée en avant. C’est comme si elle était devenue un symbole pratique sur lequel les gens peuvent décharger leur conscience pendant que nous continuons à agir comme si le monde naturel était plein et infini.

En regardant le documentaire “I am Greta“, j’ai pleuré. J’ai pleuré parce que le documentaire est extrêmement candide sur l’honnêteté, la franchise et la sensibilité que Greta Thundberg présente au monde. C’est désarmant de la voir dans sa vie de tous les jours être une jeune fille têtue de 15 ans. C’est incroyablement touchant de la voir avec ses animaux de compagnie et ses parents. C’est aussi très intéressant de voir comment elle gère les différents événements auxquels elle est invitée et la pression d’être une figure publique à un si jeune âge. De plus, il est extrêmement frustrant de voir comment les politiciens et les décideurs ignorent son message.

Le documentaire commence lorsque Greta attire l’attention des médias en faisant grève devant le Parlement à Stockholm tous les vendredis pour sensibiliser à la crise climatique. Presque du jour au lendemain, on a l’impression que toutes les conférences internationales veulent un peu de Greta. Il est révoltant de voir cette jeune fille préparer ses discours si consciencieusement, de les prononcer de tout son cœur et d’être accueillie par le silence ou l’hypocrisie. Le documentaire fait un excellent travail en montrant le contraste entre Greta et son message et la façon dont le monde politique réagit ne réagit pas.

Le film montre également que Greta est incroyablement vulnérable et qu’elle est presque en train de s’effondrer. Il montre son père, qui l’accompagne partout, qui doit trouver un équilibre entre son soutien et son amour pour son enfant, mais aussi sa peur de ce que l’avenir pourrait lui réserver. C’est une leçon d’humilité que de voir les immenses sacrifices que cette famille entreprend pour apporter un changement positif dans le monde.

Enfin, le documentaire montre également les nombreuses manifestations qui ont eu lieu partout dans le monde en faveur de notre environnement. Il montre des jeunes du monde entier embrassant l’appel à l’action de Greta et prenant la rue. Il montre de jeunes militants qui se battent pour leur avenir.

Le documentaire est-il de la propagande ? Est-ce qu’il répond à un idéologie écologiste ? Je suppose qu’il est facile de dire que oui. Mais il le fait de la même manière que n’importe quel documentaire est un outil de propagande : il sensibilise à une question importante. Dans ce cas-ci, il s’agit de savoir comment une jeune écologiste lutte contre la crise climatique. Greta étant une figure publique importante, il est tout à fait approprié qu’il y ait un documentaire sur elle et son combat.

Si vous n’avez pas vu ce documentaire, je vous le recommande. Ce n’est pas quelque chose de facile à regarder. Il n’est pas réconfortant. Il n’est pas plein d’espoir. Il s’appuie sur la réalité de la situation actuelle. Mais, c’est pourquoi il est important de le voir. Il peut s’agir de ce coup de pouce que vous attendiez pour commencer à faire des choix de vie différents. Ce peut être l’étincelle qui allume le feu de l’activisme environnemental dans votre cœur. C’est peut-être la raison pour laquelle vous décidez de vous informer, de voter différemment et de vous exprimer lorsque cela compte au lieu de laisser une enfant le faire à votre place.

I am Greta, dirigé par Nathan Grossman, disponible via différents services de streaming

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s